La plume des écrivains

Bienvenue sur le forum des écrivains amateurs et professionnels. Entraide et bonne humeur.
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion
 
!!! NOUVEAU !!!
OBSESSION WRITE: LE WEBZINE DU FORUM
CRÉÉ PAR AUDE RECO
 
 
voir l'image en taille réelle
 
Pour lire les anciens
numéros, cliquez
 ici
 
 
LE RECUEIL COLLECTIF


 
 
LES AUTEURS DU FORUM
 
    
 
   
 
 Image Hosted by ImageShack.us
 
   
  
 
Contactez l'admin pour faire figurer votre livre!
 
 

Partagez | 
 

 extrait de mon roman à sortir courant janvier

Aller en bas 
AuteurMessage
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Ven 5 Déc - 18:32

le début de mon premier roman, sortie prévu courant janvier (Copyright 2008)

Avant-propos

Je vais, probablement, bientôt mourir. Je sais, tout le monde meurt un jour, mais, moi, ce sera peut-être dans quelques heures, quelques jours ou dans quelques mois, je ne le sais pas. Pourtant, je n'ai que 30 ans et n'avais pas de problèmes de santé avant de subir une malédiction depuis quelques mois. Je n'ai aucune idée de comment cela va pouvoir se terminer, mais je l'avoue, j'ai peur, très peur…
Je vais vous relater cette histoire, certains se diront sans doute que je suis fou, pourtant, tous les faits sont réels et me sont bel et bien arrivés. Elle a commencé il y a environ un an. Mais, avant, il faut que je me présente tel que j’étais avant mes soucis :
Je m'appelle Lukas Desjeans, j'ai 29 ans, je mesure 1,78m et pèse 74 kilos, je suis blond aux yeux verts et ai un corps plutôt athlétique car je suis très sportif. Je pratique de nombreuses activités comme le jogging, la natation, la randonnée et suis inscrit dans une salle de musculation. J'aime également les sports mécaniques et j'apprécie, de temps à autre, faire quelques tours de circuit avec ma voiture, une Porsche 944.
J'habite un très bel appartement en duplex à Neuilly-sur-Seine, que j'ai acquis il y a 3 ans dans un immeuble de standing.
J'y vis depuis deux ans en concubinage avec Julie Delage, une très belle jeune femme de 23 ans, brune avec les cheveux longs bouclés et les yeux noisette. Elle a un corps magnifique et de surcroît, est intelligente et ambitieuse. Elle est vendeuse dans le magasin de matériel Hi Fi et informatique dont je suis le directeur, mais je ne doute pas qu'un jour, elle aura un poste plus important. Je suis tombé amoureux fou d'elle dès que je l'ai embauchée quelques mois après ma nomination comme responsable du magasin. Elle me ressemble, nous partageons le goût du travail et du sport. Je me souviens encore de nos premiers émois. J'ai commencé par lui proposer de venir faire un footing, de temps en temps, en ma compagnie. Le "de temps en temps" s'est très vite transformé en "tous les jours" Puis, un jour, je lui ai proposé de participer avec moi à la "randonnée des Chouquettes" qui se déroule tous les ans à Montargis, où résident mes parents. Elle a accepté. Pour la première fois, nous avons partagé le même lit sans même faire l'amour. Puis, à la fin du week-end, je lui ai proposé de venir prendre un verre à la maison et elle n'est jamais repartie…
J'ai commencé ma carrière dans ce magasin à l'âge de 20 ans comme simple vendeur, ma soif de réussir dans la vie a fait qu'aujourd'hui, j'en tiens les rênes et ai une vingtaine de personnes sous mes ordres. Je n'ai, au-dessus de moi, que Joël Langlois, le PDG du groupe des cent magasins qu'il possède dans toute la France et qu'il dirige d'une poigne de fer.
Avec Julie, nous voyageons beaucoup, dans tous les pays d'Europe. Notre dernière découverte fut l'Irlande, que nous avons sillonnée à pied, pendant deux semaines avec notre sac à dos, notre tente et nos appareils-photo, car nous partageons également la passion de la photographie. Nous avons parcouru toute la côte ouest de ce pays de la péninsule de Dingle, jusqu'au Connemara. Nous nous sommes juré d'y retourner un jour, tellement ce pays nous a émerveillés.
Les week-ends, quand nous ne sommes pas invités chez des amis, nous aimons partir faire de longues randonnées et découvrir les remarquables paysages que nous propose la France, nous la traversons dans tous les sens, de la Lorraine à la Bretagne et du nord au sud.
Nous n'avons pas d'enfant. Cela nous encombrerait dans notre carrière et puis cela ne nous dit rien pour le moment, préférant rester libres, mais un jour - qui sait ? - nous nous laisserons séduire et fonderons une famille. Nous envisageons de nous marier dans le courant de l'année prochaine mais la date n'est pas encore fixée précisément.
Voilà, maintenant, je pense que vous me connaissez un peu mieux et je vais pouvoir en venir au vif du sujet de cette histoire en commençant depuis le début de mes mésaventures en juin 2005, le lundi 20 plus précisément. Cette date restera à jamais gravée dans ma mémoire, du moins pour ce qu’il me reste à vivre. Je vous laisse découvrir mon histoire que j’ai écrite comme un journal, au jour le jour…

Lundi 20 juin 2005

Depuis quelques mois, un de nos vendeurs, Patrick Legendre, a pris beaucoup de poids. De plus, ayant atteint la cinquantaine, il commence à faire un peu "tache" dans notre entreprise. Je ne peux pas supporter les gens qui se laissent aller. Je suis persuadé qu'avec un minimum de volonté, il n'y aurait pas d'obèses sur terre. Je n'aime pas les gros et encore moins dans mon entreprise. Je pense que cela nuit énormément à son image jeune et dynamique.
Plusieurs fois, je l'ai rappelé à l'ordre cordialement et lui ai demandé de suivre un régime, mais il n'a jamais tenu compte de mes remontrances, invoquant des problèmes de santé qui, soi-disant, le feraient grossir. C'est drôle, mais quand on écoute parler les gros, ce n'est jamais parce qu'ils mangent trop, c'est toujours pour des problèmes de santé. Mais on les voit tout de même plus souvent dans les fast-food que dans les salles de sports…
Ne pouvant plus tolérer cette situation, je lui ai mis deux avertissements pour mauvaise tenue au travail mais cela n'a rien changé. Il n'a pas perdu un gramme et je crois bien qu'il a même continué à grossir car il est de plus en plus serré dans son costume fourni par le magasin et a un air négligé qui ne me plaît pas du tout. Cela se ressent sur ses ventes, de moins en moins de gens s'adressent à lui, les gros ne sont pas crédibles et font fuir la clientèle.
En ce matin du 20 juin 2005, j'ai donc décidé de le convoquer afin de lui notifier son licenciement. Il ne m'est pas possible de le garder, bien qu'il soit employé dans mon magasin depuis de nombreuses années, bien avant mon arrivée. Il a même obtenu, par le passé, de bons résultats en termes de chiffre d'affaires. Nommé une fois vendeur de l'année, il a même remporté un voyage d'une semaine au Maroc offert par le PDG, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.
Je suis commodément installé dans mon bureau. J'aime cet endroit et j'en ai tellement rêvé. Il se situe au-dessus du magasin, une grande baie vitrée m’offre une vue imprenable sur tous les rayons. Mon bureau est en forme de croissant, à gauche mes téléphones, à droite mon ordinateur, et au milieu mes dossiers. Mon fauteuil en cuir est des plus confortables. En face, j'ai fait placer deux chaises basses, ce qui me permet, quand je reçois, de dominer mes interlocuteurs, j'adore ça ! La pièce à côté est occupée par ma secrétaire puis en prolongement, il y a la comptable qui fait également fonction de Directrice des Ressources Humaines.
Je suis en train de rêvasser lorsque mon interphone sonne et que ma secrétaire m'informe de l’arrivée Patrick Legendre. Je lui réponds de le faire entrer. L'homme, les cheveux grisonnants et des lunettes lui donnant l’air encore plus vieux, pénètre dans mon antre, l'air inquiet. Il est engoncé dans son costume baillant au niveau des boutons et son pantalon trop petit passe sous son ventre proéminent, lui donnant un air des plus négligés.
Il est accompagné d'une femme à laquelle il n'est pas possible de donner un âge, hormis qu’elle semble très vieille à cause de ses cheveux blancs. Je n'arrive pas à deviner s'il s'agit de sa femme, de sa mère ou alors d'une quelconque représentante syndicale. La seule chose troublante, c'est son regard noir profond et envoûtant qui met mal à l'aise et pourrait même faire peur à quelqu'un de sensible. De plus, elle est vêtue tout de noir comme si elle portait le deuil, ce qui lui donne un aspect encore plus lugubre.
Je les invite à s'asseoir. Legendre ne prend pas soin de me présenter la dame, je ne pense pas à lui poser la question, et puis je m'en moque, j'ai beaucoup de travail en cours et je souhaite en finir au plus vite avec lui.
Je pose mes deux mains jointes sur le bureau et regarde fixement Legendre. Je lui explique qu'il m'est impossible de le garder. Je lui rappelle les faits et lui signale que son embonpoint et son allure nuisent à l'image de marque de notre magasin et que, de surcroît, ses ventes ont énormément chuté ces derniers mois. Puisque, malgré mes divers avertissements verbaux et écrits, il n'a pas tenu compte de mes remarques, je lui notifie son licenciement pour mauvaise tenue et manquement à ses objectifs de vente, ceci constituant une faute grave au regard de la loi (c’est totalement faux, mais je sais qu’il n’ira pas vérifier).
Pendant tout le temps où je parle, la femme ne dit rien. Elle se contente de me fixer de son regard sombre et énigmatique. Au fond de moi, je pense qu'elle peut bien me regarder comme elle veut, elle ne m'impressionne pas. De toute façon, ma décision est irrévocable et je ne lui laisserai pas l'occasion de parler pour essayer de m’amadouer.
Après mon argumentation Legendre prend la parole d’une voix tremblotante, comme s’il allait se mettre à pleurer :
« Monsieur le Directeur, je sais bien, j'ai pris du poids ces derniers temps. Malheureusement, j'ai un problème à la glande thyroïde et je dois subir un traitement à la cortisone avant une opération chirurgicale. Cela me fait donc prendre du poids et je n'y peux rien. Ces soucis de santé me provoquent également des troubles psychologiques : je suis angoissé, je le reconnais, cela nuit à mes ventes, j'ai énormément de mal à me concentrer sur mon travail. Compte tenu de ma condition qui, je l'espère, sera temporaire, je vous demande d'être indulgent et de ne pas me renvoyer. J'ai absolument besoin de travailler et je suis prêt, si vous le souhaitez, à accepter un autre poste. Je vous propose de me muter dans les réserves où je ne serai plus en contact avec la clientèle et pourrai tout de même garder une activité professionnelle dans le magasin où j'ai si souvent fait preuve de bonne volonté et de dévouement.
– Ecoutez, je comprends bien vos difficultés de santé et je les déplore, mais sachez qu'il ne m'est pas possible, dans ma situation, de garder un employé comme vous. Je n'ai, par ailleurs, aucun autre poste à vous proposer même au sein des réserves. Dans notre métier, nous ne sommes pas là pour faire du social ou de l'humanitaire, si tous mes vendeurs me demandent d'aller travailler en réserve pour raison de santé, je peux mettre la clef sous la porte. De plus, je ne suis pas seul à décider, il y a un PDG au-dessus de moi et il ne comprendrait pas que je vous garde. Je suis donc au regret de vous confirmer votre licenciement. Pour éviter tout souci, je vous verse vos trois mois de préavis, comme cela, il ne sera pas nécessaire de revenir demain et cela vous laissera du temps pour rechercher un emploi correspondant mieux à votre situation actuelle.
– Mais, je…
– Ma décision est irrévocable ! J'ai du travail, je vous prie donc d'aller directement voir la comptable, elle vous remettra votre lettre de licenciement et votre chèque de salaire et d'indemnités. Je vous souhaite bonne chance pour la suite. Au revoir et bon courage.
– Mais, Monsieur le Directeur, comment pouvez-vous être aussi impitoyable ? Ma situation n'est que transitoire, je veux guérir et ensuite tout rentrera dans l'ordre. Vous pouvez comprendre, tout de même. Cela fait quinze ans que je suis dans ce magasin et je l'aime, il fait partie de ma vie et je suis sûr de ma guérison. Si vous me retirez mon travail, je perds toute ma raison de vivre. Je vous en supplie Monsieur Desjeans, réfléchissez ! »
Legendre est au bord des larmes, ses yeux sont humides, mais il ne pourra pas infléchir ma décision. Je rétorque :
« C'est tout réfléchi ! Je ne peux pas garder un homme dans votre état d'obésité ! Même si vous guérissiez, il faudrait plusieurs mois pour retrouver votre état normal, et je ne peux attendre. Je ne peux vraiment rien pour vous, alors au revoir. »
– S'il vous plaît, je…
– Bon écoutez, Legendre, vous m'ennuyez maintenant, votre état me répugne ! Je vous somme de quitter ce bureau immédiatement, sinon je vais être obligé de vous faire raccompagner par les vigiles, alors partez de mon bureau la tête haute, j'ai du travail, moi ! »
La femme n'a toujours pas dit un seul mot, je m'amuse au fond de moi en me disant que, s'il s'agit d'une représentante syndicale, elle n'a pas beaucoup défendu son client. Les deux se lèvent en même temps. Je ne ressens aucune pitié, étant déjà, dans mon esprit, passé à autre chose. Ils sortent du bureau, Legendre a la tête basse et je perçois des sanglots. ( Ridicule ! J’ai envie de rire.) Avant de refermer la porte, la dame se retourne vers moi prestement, elle me regarde fixement dans les yeux pendant quelques secondes, puis tend un doigt accusateur vers moi et lance :
« Ce que tu viens de faire est ignoble et inhumain, tu es un salopard.
– Non mais vous vous prenez pour qui ? Je ne vous permets pas de m'injurier et de me tutoyer. Je…
– Tais-toi ! Et écoute-moi. Tu ne sais pas qui je suis et je vais venger cet affront. Je te le promets : tu vas regretter longtemps ce que tu viens de faire. Je vais te faire souffrir, toi aussi tu vas grossir et tu vas tout perdre et rien ni personne ne pourra te venir en aide et tu finiras par en crever…
– Non mais, vous vous croyez où là, espèce de vieille folle ? Vous… »
Je n’ai pas le temps de terminer ma phrase qu’elle part en claquant violemment la porte…
Je reste pantois sans savoir comment interpréter cette menace. La femme m'a parlé comme si elle voulait me jeter un sort, or je suis quelqu'un de cartésien et je ne crois ni à la magie noire ni aux sorcières. Le ton sur lequel elle s’est adressée à moi en aurait sans doute effrayé plus d'un. Pour ma part, j'en conclus que c’est une vieille folle et que ces fulminations sont des paroles en l'air destinées à me déstabiliser, mais il en faut un peu plus pour m'impressionner…
Revenir en haut Aller en bas
Clara B.
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 447
Age : 39
Localisation : En Alsace
Humeur : Ça va bien
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Sam 6 Déc - 19:15

Merci de nous faire partager cet extrait Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Nolween Eawy
Prix de l'académie française
avatar

Féminin Nombre de messages : 582
Age : 38
Localisation : Bretagne
Humeur : Créative
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mer 17 Déc - 12:45

Ca y'est j'ai enfin trouvé un moment pour lire cet extrait !!!

Et je dois dire que cet extrait m'a donné envie d'en lire bien plus encore. Des petits enfoirés de ce genre j'en ai connu et j'ai très envie de lire ces malheurs Shocked qui sait peut-être le prendrais-je en pitié!
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mer 17 Déc - 13:29

moi aussi j'ai connu des enfoirés de ce genre et ai été viré à cause de mon obésité et je me suis bien vengé par ce roman...
Revenir en haut Aller en bas
Clara B.
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 447
Age : 39
Localisation : En Alsace
Humeur : Ça va bien
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Ven 2 Jan - 1:19

Comme quoi d'une situation négative, tu as créé quelque chose de positif cheers Je te souhaite beaucoup de succès dans ton projet Smile
Revenir en haut Aller en bas
Virginie
Correctrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 34
Age : 37
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Sam 3 Jan - 16:12

Moi aussi ça me donne envie de lire la suite. Tiens nous au courant de sa sortie. Ca me fait penser à La Peau sur les os de S.King mais à l'envers et en plus réaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Clara B.
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 447
Age : 39
Localisation : En Alsace
Humeur : Ça va bien
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mer 28 Jan - 19:37

Bientôt la fin du mois de janvier, il y a du nouveau Very Happy ?
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mer 28 Jan - 19:41

j'ai pris un petit peu de retard, il part chez l'imprimeur lundi.

vous pouvez en avoir un aperçut : http://librairie-en-ligne.xooit.com/t83-GROSSIR-A-EN-MOURIR.htm
Revenir en haut Aller en bas
Nolween Eawy
Prix de l'académie française
avatar

Féminin Nombre de messages : 582
Age : 38
Localisation : Bretagne
Humeur : Créative
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Jeu 29 Jan - 1:37

Je l'attends Paskal ... je commence à perdre patience ... lol! En espérant que ton imprimeur nous fasse pas le coup de te faire attendre 3 ou 4 semaines avant de te fournir ton stock.... rahh non pitié!!!
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: GROSSIR A EN MOURIR   Jeu 19 Fév - 20:42

Il est enfin sorti depuis jeudi, mon roman GROSSIR A EN MOURIR. Je suis très satisfait de l'accueil qui y est fait, la couverture accroche bien et le résumé à l'air de plaire. Les ventes démarres tout doucement, j'en ai pour le moment vendu 25, mais je n'ai aps encore eu de promo presse. Pour le moment j'ai un rendez-vous pour une interweiv dans un journal local, un bon contact également avec france 3 centre. Il est en vente dans une librairie et une station service. Deux séance de dédicace sont à l'étude.
voilà voilà, bon bein j'y retrourne car je ne savait pas que la promo est le plus difficile dans la publication d'un livre.


http://librairie-en-ligne.xooit.com/t83-GROSSIR-A-EN-MOURIR.htm
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Lun 23 Fév - 17:46

Les premières ventent (34 a ce jour) et les premières critiques me rassure bien; Chacun s'appropri mon roman et y voit meêm des messages auquelles je n'avait pas du tout pensé en l'écrivant.
Dans quelques jours, il sera entre les mains d'un grand éditeur de la capitale (par piston) j'espère qu'il lui fera le même effet qu'aux personnes qui l'ont lus et qu'il lui donnera sa chance d'existé dans ces collections. Je croise les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Nolween Eawy
Prix de l'académie française
avatar

Féminin Nombre de messages : 582
Age : 38
Localisation : Bretagne
Humeur : Créative
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Lun 23 Fév - 23:22

Déjà 34 ventes??? Shocked Shocked Mais comment fais tu? Il m'a fallu des mois pour parvenir à 34 ventes mmmddrrr. Il faut dire aussi que tu as bien plus de contact que moi et de bonnes idées de vente Wink

J'ai bien reçu ton livre, merci pour l'échange! Je suis bluffée par la qualité de ton œuvre. La présentation est vraiment belle!!! Je pars cette semaine à l'hosto avec ton livre je t'en dirais des nouvelles à mon retour.
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Lun 23 Fév - 23:25

je ne suis aps sure que les contacts soit le plus important, car sur les trois forums et bien j'en ai vendu heu, attend je compte, oui c'est cela aucun!!! pour le moment je n'en ai vendu que dans ma ville, par connaissance et un peu le bouche à oreille qui commance à fonctionné. mais sur le net, nada.
Revenir en haut Aller en bas
Nolween Eawy
Prix de l'académie française
avatar

Féminin Nombre de messages : 582
Age : 38
Localisation : Bretagne
Humeur : Créative
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Lun 23 Fév - 23:56

Je ne me suis pas encore lancé dans la vente hors du net (j'attends le stock de mon éditeur pour le promouvoir lors de séances dédicaces etc ...)et j'attends d'avoir les sous pour imprimer mon seconde livre. Il est clair que sur le net difficile de trouver des acheteurs. Des promesses et peu de ventes au final ... mieux vaut sortir son nez dehors pour se faire connaître!

En tout cas pour un premier roman, tu fais fort rien que l'emballage m'a bluffé, l'extrait aussi. Hâte de lire ce gros pavé (y'a beaucoup de paggggeesss!!!!!)
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mar 24 Fév - 11:42

Pour la mise en page je pense que tout est une question d'impression du livre. En les faisants imprimer par un vrai imprimeur et obtenant des prix pas on peut se permettre de mettre quelques pages qui ne servent qu'a faire de la déco et une belle présentation. Chez TBE le problème c'est que chaque page "inutile" coûte chère donc on évite. j'ai la chance de connaitre une grande éditrice (je ne peux pas dire qui car elle a en ce moment mon livre entre les mains, j'attend soit une critique constructive soit une édition de mon livre si il lui plait. Si cela se fait c'est une des plus grandes maisons d'édition de France comme Albin Michel etc...) Donc cette éditrice m'a expliqué qu'un livre se vend sur trois critères : 50% la couverture qui doit être accrocheuse, 25% la presentation et les 25% qui reste sont pour la quatrième de couverture et les passages lu à la va vite. Alors j'ai appliqué cette méthode, j'ai fait une couverture intrigante et pour la présentation je me suis inspiré de ce que font les "grands"auteurs, le résultat est ce que m'a dit mon fils : "il est beau ton livre on dirait un vrai".
Revenir en haut Aller en bas
Clara B.
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 447
Age : 39
Localisation : En Alsace
Humeur : Ça va bien
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mar 24 Fév - 14:39

"Il est beau ton livre, on dirait un vrai"
C'est trop mignon drunken
C'est peut-être ça la clé d'un livre réussi finalement ? On dit toujours que la vérité sort de la bouche des enfants Wink Je sais donc à qui soumettre mon produit final Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Nolween Eawy
Prix de l'académie française
avatar

Féminin Nombre de messages : 582
Age : 38
Localisation : Bretagne
Humeur : Créative
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Jeu 12 Mar - 13:12

J'en suis à un peu moins de la moitié (je lis lentement et je n'ai guère le temps de lire en ce moment ce qui m'enrage!!!) mais je ne peux m'empêcher de te donner un premier avis

Au début je t'avoue que je m'ennuyais un peu car de longues descriptions d'une vie routinière je me demandais ou tu voulais en venir, j'avais besoin d'un brin d'aventure et d'un truc déclencheur. Mais toi tu es du genre sournois ... on se dit que rien ne se passe mais en fait si lentement, insidieusement. Tu arrives à me faire aimer un personnage méprisable! Je suis loin d'avoir finis... mais je ne veux pas qu'il meurt!!!! Il me semble mal barré ... cette garce de sorcière lui a bien fait quelquechose. Il est un peu méchant ce garçon, mais je l'aime bien quand même il ne mérite pas un tel sort. On voit bien qu'envers les gens qu'il aime il peut-être adorable. Même si je n'aime pas beaucoup sa compagne qui me semble une belle trainée qui le trompera à la première occasion (dit moi que non!!!!). Et puis ce nouvel employé trop beau trop parfait, je ne le sens pas!!! C'est lui qui ferait mieux de crever!!! Evil or Very Mad

Bon tu as finis par m'avoir ... tu as su me rendre accro à l'histoire même si au début j'ai faillis refermer les pages.

Il y'a néanmoins quelques incohérences selon moi ... tu dis au début qu'en tant que patron de son entreprise il vient ou ne vient pas à son travail un peu comme ça lui chante, qu'il peut gérer son temps comme il veut. Puis ensuite tu dis qu'il n'a jamais raté un seul jour de boulot de toute sa vie. Pas logique si?

Puis je trouve que l'attitude de julie (cest julie?) n'est pas logique un homme qui grossit autant en un week-end et un bout d'une semaine cela ne semble pas l'inquiéter du tout, limite si elle remarque à peine qu'il a pris 10 kilos. Un mec qui prends dix kilos en peu de temps cela se voit!!!! Non? Et elle ne voit rien et lui dit de pas se plaindre pour rien?

Déjà que je ne l'aime pas du tout cette femme ... ça ne m'aide pas à la comprendre.

J'en suis à l'étape ou il va voir son médecin et le traitement semble ne pas fonctionner .... tu ne va pas le faire mourir dit!!!! Non pas çaa!!!!!!!! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Jeu 12 Mar - 14:10

Nolween Eawy a écrit:
J'en suis à un peu moins de la moitié (je lis lentement et je n'ai guère le temps de lire en ce moment ce qui m'enrage!!!) mais je ne peux m'empêcher de te donner un premier avis

Au début je t'avoue que je m'ennuyais un peu car de longues descriptions d'une vie routinière je me demandais ou tu voulais en venir, j'avais besoin d'un brin d'aventure et d'un truc déclencheur. Mais toi tu es du genre sournois ... on se dit que rien ne se passe mais en fait si lentement, insidieusement. Tu arrives à me faire aimer un personnage méprisable! Je suis loin d'avoir finis... mais je ne veux pas qu'il meurt!!!! Il me semble mal barré ... cette garce de sorcière lui a bien fait quelquechose. Il est un peu méchant ce garçon, mais je l'aime bien quand même il ne mérite pas un tel sort. On voit bien qu'envers les gens qu'il aime il peut-être adorable. Même si je n'aime pas beaucoup sa compagne qui me semble une belle trainée qui le trompera à la première occasion (dit moi que non!!!!). Et puis ce nouvel employé trop beau trop parfait, je ne le sens pas!!! C'est lui qui ferait mieux de crever!!! Evil or Very Mad

Bon tu as finis par m'avoir ... tu as su me rendre accro à l'histoire même si au début j'ai faillis refermer les pages.

Il y'a néanmoins quelques incohérences selon moi ... tu dis au début qu'en tant que patron de son entreprise il vient ou ne vient pas à son travail un peu comme ça lui chante, qu'il peut gérer son temps comme il veut. Puis ensuite tu dis qu'il n'a jamais raté un seul jour de boulot de toute sa vie. Pas logique si?

Puis je trouve que l'attitude de julie (cest julie?) n'est pas logique un homme qui grossit autant en un week-end et un bout d'une semaine cela ne semble pas l'inquiéter du tout, limite si elle remarque à peine qu'il a pris 10 kilos. Un mec qui prends dix kilos en peu de temps cela se voit!!!! Non? Et elle ne voit rien et lui dit de pas se plaindre pour rien?

Déjà que je ne l'aime pas du tout cette femme ... ça ne m'aide pas à la comprendre.

J'en suis à l'étape ou il va voir son médecin et le traitement semble ne pas fonctionner .... tu ne va pas le faire mourir dit!!!! Non pas çaa!!!!!!!! Crying or Very sad

En ce qui concerne l'oncohérence, je me suis basé sur les incohérence de quelques personnes que je connais qui sont patron d'une entreprise, qui disent être patron c'est la liberté ont travail qaund on veux et qui dans la même conversation te disent qu'ils travails 15h00 par jour sans jamais être abscent. En ce qui concerne la prise de poids, je peux te garantir que quand tu prends 10 kg en un mois (je suis bien placé pour connaitre cette situation) en général personne ne te dis rien et quand tu en fait la remarque ont te dis souvent que ce dois être psychologique.
Bon quand à savoir s'il va mourir, je n'en sais rien, je l'ai pas lu moi le livre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Clara B.
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 447
Age : 39
Localisation : En Alsace
Humeur : Ça va bien
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Ven 13 Mar - 17:37

paskal carlier a écrit:

En ce qui concerne l'incohérence, je me suis basé sur les incohérence de quelques personnes que je connais qui sont patron d'une entreprise, qui disent être patron c'est la liberté ont travail qaund on veux et qui dans la même conversation te disent qu'ils travails 15h00 par jour sans jamais être abscent. En ce qui concerne la prise de poids, je peux te garantir que quand tu prends 10 kg en un mois (je suis bien placé pour connaitre cette situation) en général personne ne te dis rien et quand tu en fait la remarque ont te dis souvent que ce dois être psychologique.
Bon quand à savoir s'il va mourir, je n'en sais rien, je l'ai pas lu moi le livre Very Happy

J'ai éclaté de rire (jaune) en lisant cette phrase : c'est exactement ça !!!!!!!

Oui, dix kilos ne se voient pas pour l'entourage. Mais concernant la personne qui partage ta vie/ton lit : elle, elle le remarque ou alors... c'est qu'elle ne l'aime pas vraiment Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Nolween Eawy
Prix de l'académie française
avatar

Féminin Nombre de messages : 582
Age : 38
Localisation : Bretagne
Humeur : Créative
Date d'inscription : 21/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mer 25 Mar - 12:43

J'ai finis (depuis un bail, mais je n'avais plus internet)

Comment donner mon avis sans raconter aux autres?

On va faire court ... le début m'a laissé perplexe parce que je suis habitué au format "nouvelle" ou tout va vite. Mais je n'ai pas lâché l'affaire et j'ai bien fait!!! On finis par prendre ton personnage en sympathie même si au début on a envie de le voir brûler!!! Tu nous met dans la position d'un voyeurisme malsain on ne rate pas une miette de sa déchéance, au début on se dit "bien fait"! et ensuite "pauvre gars" puis "il faut qu'il s'en sorte". Tu as su joué avec nos nerfs! Même cette méchante sorcière que j'aimais bien au début a finis par être mauvais répugnante et je l'ai hais. Tant de sentiments de mêle aux fils des pages.
Je suis resté constante sur Julie que je n'aime pas depuis le début (va comprendre!)
J'applaudis la fin ... certes je ne souhaitais pas une telle fin!! Mais elle si bien écrite que je ne peux que rester pantoise!!!
Seule bémol trop de description de leur routine ... quand ils sont chez eux .... tu décris tout ce qu'il font trop souvent. Mais ce n'est que l'avis d'un écrivain de nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mer 25 Mar - 12:59

Nolween Eawy a écrit:
J'ai finis (depuis un bail, mais je n'avais plus internet)

Comment donner mon avis sans raconter aux autres?

On va faire court ... le début m'a laissé perplexe parce que je suis habitué au format "nouvelle" ou tout va vite. Mais je n'ai pas lâché l'affaire et j'ai bien fait!!! On finis par prendre ton personnage en sympathie même si au début on a envie de le voir brûler!!! Tu nous met dans la position d'un voyeurisme malsain on ne rate pas une miette de sa déchéance, au début on se dit "bien fait"! et ensuite "pauvre gars" puis "il faut qu'il s'en sorte". Tu as su joué avec nos nerfs! Même cette méchante sorcière que j'aimais bien au début a finis par être mauvais répugnante et je l'ai hais. Tant de sentiments de mêle aux fils des pages.
Je suis resté constante sur Julie que je n'aime pas depuis le début (va comprendre!)
J'applaudis la fin ... certes je ne souhaitais pas une telle fin!! Mais elle si bien écrite que je ne peux que rester pantoise!!!
Seule bémol trop de description de leur routine ... quand ils sont chez eux .... tu décris tout ce qu'il font trop souvent. Mais ce n'est que l'avis d'un écrivain de nouvelles.

merci pour ton commentaire. Concernant la routine de leurs vies c'est vrai que ce n'est pas facile et je reçoit des commentaires qui font que je suis un peu perdu je l'avoue, certaines personnes comme tu le fais me disent que je décris trop et d'autres me disent qu'il n'y a pas assez de détail, heureusement tout de même la grande majorité trouve qu'il est bien comme cela. Cela me perturbe un peu ayant commencé le deuxième... etant avant tout un auteur de nouvelles c'est vrai que je me suis rendu compte que le roman est beaucoup plus complexe, il faut mettre du détail mais pas trop pour ne pas saouler le lecteur. Enfin bon je suis tout de même content du résultat que les lecteurs soient pris par l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Clara B.
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 447
Age : 39
Localisation : En Alsace
Humeur : Ça va bien
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Mer 25 Mar - 22:09

Very Happy Faut vraiment que je l'achète ce livre bounce
Justement, moi j'ai aussi du mal à lire/écrire les descriptions de la vie quotidienne, de la routine... Du coup, j'ai parfois l'impression que mon roman est une suite de péripéthies et de... disons d'évènements facheux qui se succèdent Suspect
Quel plaisir à lire un récit de fashion victims Laughing ?

Je me suis améliorée sur ce point-là depuis mon premier jet Neutral Mais je suis sûre que je peux mieux faire Evil or Very Mad
Pardon, ce n'est pas le sujet Embarassed

Héhé, la scène où il explose (explose ? C'est pas du spoiler, c'est du "supposition") ça doit être excellent lol! Et hyper dur à écrire drunken
Revenir en haut Aller en bas
paskal carlier
Succès commercial
avatar

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 55
Localisation : trop loin de la Bretagne
Humeur : motivé!!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Jeu 26 Mar - 10:01

Moi aussi Clara B. j'avais le même problème que toi. C'est une rencontre avec une écrivains public qui m'a permis de faire la différence entre la nouvelle et le roman. En fait dans le roman il faut que le lecteur puisse s'imaginer la scène comme dans un film. Lors d'un atelier d'écriture nous avions eu un exercice à faire dans ces deux mode d'écrits. Le sujet était un homme qui devait boire un café avant de partir au travail. Voici en gros ce que cela peut donner :

Nouvelle :

Jean-luc rentre dans sa cuisine, il avalle son café attrape sa sacoche et part au travail...

Roman :

Jean-luc rentre dans sa cuisine, il appuie sur le bouton "on" de sa cafétière. Pendant que le café coule il ouvre les volets. Le soleil brille déjà ce matin et les oiseaux chantent. Quand le café à fini de couler et que son odeur embaume la pièce, il s'assied comme chaque matin sur sa chaise et fait couler le nectar dans son bol et y ajoute deux sucres. Le liquide chaud qui coule dans sa gorge fini de le réveillé. Le tout avallé il se dirige vers le couloir, enfile ces chaussures, prend son imperméable, sa sacoche et après avoir fermé sa porte à clef, part au travail...
Biensur ce n'est qu'un exemple mais cela donne une idée de la construction après on peut développer encore plus, un auteur comme Stephen King te fera une description complête de la cuisine, te racontera les r^ves de Jean-luc etc...
Revenir en haut Aller en bas
Clara B.
Modératrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 447
Age : 39
Localisation : En Alsace
Humeur : Ça va bien
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   Jeu 26 Mar - 12:35

Merci pour ta réponse Paskal, et cet exemple très parlant Very Happy
En prenant vos conseils ici et là, je parviens à donner un style différent à mon livre. maintenant, j'ai surtout hâtes de terminer le tome 1 pour m'attaquer au 2 Wink
En fait, c'est comme pour une maison, le plus dur et le plus long ; ce sont les finitions Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: extrait de mon roman à sortir courant janvier   

Revenir en haut Aller en bas
 
extrait de mon roman à sortir courant janvier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extrait de mon roman policier pour les curieux
» Extrait d'un roman romantique :p
» LE LIVRE DES PETITS POURQUOI de Ghislaine Roman
» Le Roman satirique - Jean de Lannel
» Partie apo. courant janvier !!?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La plume des écrivains :: Echanges et Partages :: Le salon littéraire-
Sauter vers: